Mercredi 23 octobre 2019

La longue vie du roi mourant (1 Rois 1,22-31)


Lire le texte

Après Bethsabée, c’est maintenant au tour de Natan d’adresser à David un discours à la fois servile et mensonger: après avoir déclaré que seul David a pu vouloir qu’Adonias soit proclamé roi, il laisse entendre qu’il ne peut imaginer que David ait pu renier ainsi ses engagements en faveur de Salomon. Les arguments conjugués de Bethsabée et de Natan s’avèrent efficaces: David fait enfin part de sa décision de voir Salomon lui succéder sur le trône. Et Bethsabée exprime alors sa reconnaissance en souhaitant une longue vie au roi si proche de la mort! Le caractère équivoque de la déclaration faite par l’épouse du roi s’inscrit bien dans l’ensemble du récit qui est, lui aussi, plein d’ambiguïtés. Alors que David apparaissait assez pitoyable jusqu’ici, le texte donne maintenant une tout autre image de lui: après avoir dit sa gratitude envers le Dieu qui l’a préservé sa vie entière, il rappelle le serment fait au nom de ce même Dieu et par lequel il s’engageait à ce que Salomon règne à sa place. Même s’il n’est pas du tout certain qu’un tel serment ait réellement été prononcé, il n’en reste pas moins que les paroles de David résonnent ici comme une véritable confession de foi. Ainsi, jusque dans l’indignité de ceux qui lui rendent témoignage, Dieu parvient toujours et encore à faire reconnaître sa fidélité envers les siens!

Philippe Nicolet

Prière: Seigneur Dieu, quand nous perdons à la fois confiance et espoir, rappelle-nous que tu sais être présent là même où nous te pensons définitivement absent.  

Référence biblique : 1 Rois 1, 22 - 31

Commentaire du 24.10.2019
Commentaire du 22.10.2019