Lundi 19 novembre 2018

Où est l'espoir ? (Esaïe 1,1-9)


Lire le texte

Quel passage biblique difficile à lire et à comprendre ! Notre première réaction serait de refermer notre bible, ou bien de nous dire que ce texte ne nous concerne pas. Il s'agit d'un autre temps, d'un autre peuple, d'un autre pays… Pourtant, terre et ciel pourraient en témoigner, l'humanité saigne de sa confusion et de sa complexité. Dans quel état est-elle ? Aussi délabrée que ce que nous découvrons dans cette ouverture du livre d'Esaïe ? Les uns profitent des autres, certains s'enrichissent de manière démesurée alors que des femmes, des hommes et des enfants meurent de faim. Et pendant ce temps, nous restons bien au chaud dans nos cocons… Pourtant, rien n'est désespéré : « La fille de Sion va rester comme une cabane dans une vigne » (v. 8), nous dit le prophète. Il y a toujours une fenêtre, une porte ouverte, de quoi imaginer demain, ensemble. C'est ce que Dieu attend de nous. C'est ce que le Christ proclame à travers la résurrection. Et avec le poète Paul Eluard, nous pouvons alors dire : « La mort n'est jamais complète. Il y a toujours, puisque je le dis, puisque je l'affirme, au bout du chemin une fenêtre ouverte, une fenêtre éclairée. Il y a toujours un rêve qui veille, désir à combler, faim à satisfaire, un cœur généreux, une main ouverte, des yeux attentifs, une vie, la vie à se partager. »

Martine Lavanchy

Prière: Seigneur, nous te prions, afin que l'espérance ne meure jamais et que dans nos communautés, nous arrivions à raviver la flamme de la résurrection.  

Référence biblique : Esaïe 1, 1 - 9

Commentaire du 20.11.2018
Commentaire du 18.11.2018